(1)gendarme et (1) policier pris en flagrant délit par Ange KESSY

Un gendarme et un policier ont été pris en flagrant délit de violation de consigne au corridor de Zatta , une petite localité située à quelques kilomètres, à l’entrée sud de Yamoussoukro.

Selon les informations rapportées, le commissaire du gouvernement, Ange Kessi voulant se rendre compte du comportement des éléments commis aux contrôles des véhicules et des usagers de cette route, s’est camouflé dans un véhicule banalisé.

Après avoir fait arrêter sa voiture, le gendarme prend les pièces et repart se mettre à l’abri dans sa guérite sans adresser un mot au Commissaire du Gouvernement. Il a été très difficile pour ce gendarme de le reconnaître vu qu’il portait un cache-nez (mesures barrières contre la Covid_19). Le Contre-amiral reste dans sa voiture et attend. Un peu plus tard, un policier vient vers lui et lui intime l’ordre de quitter son emplacement sous le fallacieux prétexte qu’il gêne la circulation. Je ne gêne personne, je suis rangé sur le bas-côté de la route. J’attendais qu’on me verbalise a rétorqué respectueusement le Commissaire du Gouvernement après avoir ôté son masque. Il descend et se dirige vers le chef de poste. Au même moment, arrive son véhicule de commandement duquel descend un greffier qui relève les noms des deux agents sur instruction du Contre-amiral. « Vous serez tous deux convoqués au tribunal militaire d’Abidjan une fois ma mission terminée », leur a signifié le procureur militaire.

A la guérite, le chef du parquet militaire a pu constater que de nombreux autres usagers subissaient le même traitement que ces hommes en tenue lui ont infligé, certains ne portaient pas de masques malgré les recommandations du conseil national de sécurité.

Après avoir vérifié que ceux-ci n’ont commis aucune faute, le Commissaire du Gouvernement les a invités à récupérer leurs pièces et à regagner leurs véhicules.

« Quittez dans ces vieilles habitudes de travail. Tournez le dos au racket s’il vous plaît. L’État vous paye déjà. Le racket tue l’économie et je suis convaincu que vous le savez », aurait martelé Ange Kessi aux policiers et gendarmes présents à ce poste.

Les éléments de la police et de la gendarmerie qui ont contrôlé le véhicule du commissaire du gouvernement seront convoqués au Tribunal Militaire d’Abidjan (TMA) pour violation de consignes, a-t-on assuré.

Donatien Kautcha, Abidjan – KOACI.COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest