Saint-Sylvestre et Nouvel An : Voici les origines

Comme chaque année à minuit le soir du 31 décembre, embrassades et cotillons seront de sortie pour fêter le passage à la nouvelle année. Si elle est d’inspiration antique, la fête du réveillon de la Saint-Sylvestre telle que nous le connaissons aujourd’hui est une invention pas si ancienne…

Dans la Rome antique, on s’échangeait des pièces et des médailles à l’occasion du changement d’année. Jusqu’à Jules César, la fête n’était pas à date fixe. C’est lui qui fixa la fin d’année au 31 décembre. En France, il faudra attendre Charles IX pour que le premier jour de l’année soit fixé au 1er janvier.

Une fête d’origine romaine

Quelques jours avant, on fêtait dans la Rome antique les Saturnales, qui célébraient le solstice d’hiver, autour du 24 décembre. On s’échangeait alors des pièces de monnaie et des vœux. La fête sera reprise et transformée par les Chrétiens avec Noël. Si c’est la date du 25 décembre qui est choisie par Charlemagne pour débuter l’année calendaire, c’est la tradition celtique qui va perdurer des centaines d’années en Europe, en plaçant la nouvelle année au printemps, autour de la fête de Pâques.

Il faudra attendre 1564 et le roi Charles IX pour que l’année débute de nouveau le 1er janvier. Une décision purement administrative pour se conformer au calendrier grégorien, calqué sur le mouvement des planètes ! Pas de fêtes pour l’occasion à l’époque. En Angleterre, la date officielle du 25 mars subsista jusqu’en 1752…

Qui était Saint-Sylvestre, fêté ce 31 décembre ?

Né à Rome, réputé pour sa piété et sa générosité, il fut élu pape en 314. C’est sous son pontificat que fut réuni en 325 le premier Concile de Nicée qui condamna l’arianisme et établit une profession de foi, ainsi qu’un certain nombre de canons liturgiques et disciplinaires. Entretenant de bonnes relations avec l’empereur Constantin, ce « saint homme » mourut un 31 décembre (355).

Un Nouvel An qui varie selon les traditions

Selon les cultures, on ne fête pas le Nouvel An à la même date. Ainsi, le Nouvel An chinois, basé sur un calendrier soli-lunaire, n’a pas de date fixe : il varie entre le 21 janvier et le 20 février. En 2023, il est programmé le 22 janvier.

Dans la religion juive, la fête de Roch Hachana marque la nouvelle année civile du calendrier hébraïque. La date correspond au 1er Tichri, c’est-à-dire le premier jour du septième mois. Elle sera célébrée mi-septembre en 2023.

Chez les musulmans, le Nouvel An marque un événement important de leur histoire : l’Hégire. Il s’agit de la commémoration du départ de Mahomet, en 622, de La Mecque vers Médine. Là encore, la date varie et est déterminée en fonction de calculs astronomiques. Le prochain aura lieu le 19 juillet 2023.

Source: Frat Mat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest