FRANCE/Bloctel : plus besoin de vous réinscrire pour ne plus être démarché

Si vous en avez marre d’être victime de démarchage téléphonique incessant, Bloctel peut être votre allié. Lancé en 2016 par le gouvernement, ce dispositif lutte contre le démarchage téléphonique abusif et est utilisé par 4 millions de foyers en France. Pour vous simplifier encore un peu plus la vie, vous n’aurez plus besoin de vous réinscrire tous les trois ans, comme c’est le cas aujourd’hui. Dès l’année prochaine, votre inscription sera reconduite automatiquement. Fini, le démarchage téléphonique (ou presque).

Bloctel : on y est, on y reste !

C’est logique : quand on s’inscrit sur liste rouge pour ne plus être démarché par téléphone, il y a peu de chances pour qu’on veuille, soudainement, se désinscrire. Cependant, jusqu’à présent, votre inscription sur Bloctel est valable trois ans. Passé cette période, il faut vous réinscrire. Cela se fait gratuitement et en quelques clics, bien sûr, mais quand on peut se faciliter la vie encore un peu plus, on est preneur. Non ?

Ainsi, un décret a pointé le bout de son nez au Journal officiel le 28 novembre 2021. Dès le 1er janvier 2022, “cette inscription est tacitement reconductible par période de trois ans”, alors que jusqu’alors, vous étiez notifié trois mois avant l’échéance pour renouveler votre inscription. Vous serez averti lors de votre inscription et trois mois avant l’échéance de cette reconduction tacite, et vous aurez accès à toutes les modalités si vous voulez vous désinscrire. Une bonne nouvelle, en soi. Vous pouvez faire vos adieux au démarchage téléphonique. Ou presque…

Bien pratique, Bloctel a quand même quelques limites. En effet, le dispositif ne peut pas tout prendre en compte. Ainsi, il ne peut pas empêcher les appels dans le cadre de relations contractuelles. En gros, votre opérateur peut quand même vous inonder d’appels pour vous proposer un forfait plus adapté (et plus cher, mais promis, c’est une bonne affaire).

Et s’il ne peut rien faire contre un tiers qui enfreint la loi sur le démarchage, Bloctel met à disposition des outils afin de signaler les démarchages publicitaires non conformes, qui n’ont que faire de votre présence sur liste rouge. Ces dernières sont ensuite présentées à la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui peut prendre le relai, ouvrir une enquête et délivrer des amendes salées (jusqu’à 375,000 euros).

Source: écrit par Manon Carpentier de presse-citron.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest