NIGÉRIA: Refus des aides internationales!

D’après les ministère nigérian des finances, c’est à peu près 30 milliards de naira (60 millions d’euro) qui ont été versés par les milliardaires nigérians à leur gouvernement pour l’aider à lutter contre la pandémie de coronavirus.

L’argent a servi notamment de réquisitionner un stade de foot pour construire un hôpital de quarantaine à Lagos, deuxième capitale et ville la plus peuplée du pays, et de l’équiper d’appareils respiratoires derniers cris.

Le Nigeria est l’un des rares pays africains à se passer désormais des aides internationales, et de tout le poison qu’elles y cachent notamment en terme de dette souveraine.

Le pays montre ainsi la voix à d’autres pays africains encore un peu trop dépendant de l’aide internationale. Tony Elumelu et 17 de ses compatriotes capitaines d’industries, parmi lesquels Aliko Dangote, ont levé des centaines de milliards de Naira au profit du plan de riposte national. Et les membres du gouvernement ont décidé de sacrifier 50% de leurs salaires pour la même cause. Une telle mobilisation de fonds met le Nigéria à l’abri de la mendicité des aides auprès de la communauté internationale.

L’Association médicale nigériane (NMA) a rejeté l’invitation proposée par le gouvernement fédéral d’une équipe médicale chinoise de 18 membres pour soutenir la lutte du pays contre le coronavirus.

Le président de la NMA, Francis Faduyile, a déclaré dimanche dernier  dans un communiqué, que cette décision était une priorité déplacée. Il l’a décrit comme «une chose embarrassante pour les membres de l’Association et les autres agents de santé qui donnent le meilleur d’eux-mêmes dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 dans des conditions de travail déplorables».

Bien avant même la publication de la vidéo révélant les discriminations et racisme des autorités de Pékin envers la communauté noire, le projet d’inviter une équipe d’experts médicaux chinois de 18 membres au Nigeria avait été critiqué depuis qu’il avait été annoncé  par le ministre de la Santé, Osagie Ehanire.

Le Congrès des syndicats du Nigéria (TUC) avait déconseillé au gouvernement fédéral ce plan, estimant qu’il n’était pas nécessaire d’inviter des médecins chinois car le Nigéria gérait déjà la crise de manière efficace.

SOURCE: CoupsFrancs – 15/04

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest